Risques pour la sécurité

Le soudage expose les travailleurs à de nombreux risques dont il faut se protéger.

Risques et moyens de prévention

Radiations

Pour se protéger de la lumière intense, des rayons infrarouges et ultraviolets, le soudeur doit porter un écran facial de soudeur avec un verre dont la nuance (le degré d’opacité) est choisie selon le procédé. À titre d’exemple, on utilise un verre de nuance 11 à 14 pour le soudage à l’arc, incluant le procédé MIG.

Il faut aussi protéger les autres personnes présentes dans l’atelier. Les collègues près du lieu de soudage doivent porter un écran facial. De plus, il est nécessaire d’installer un écran approprié pour circonscrire la zone et pour protéger les yeux des passants.

Fumées de soudage

Elles sont le risque principal du soudage et fortement sous-estimées. Les fumées de soudage contiennent : du métal en suspension dans l’air, des oxydes, des solvants (huile, graisse), de la peinture, de l’antirouille et d’autres produits de finition qui se décomposent à la chaleur, du métal d’apport, etc. Bref, la liste des produits dangereux et des dommages qu’ils peuvent causer à la santé est impressionnante.

Il faut donc envisager une ou plusieurs des mesures suivantes :
  • Installer de la ventilation locale avec évacuation extérieure et s’assurer que la hotte d’aspiration soit le plus près possible du point de travail.
  • Lorsque la première solution est impossible, utiliser un appareil de ventilation locale avec système de filtration d’air. Ce type d’appareil est plus flexible, mais demande un entretien rigoureux pour conserver son efficacité.
  • Dans les cas où la ventilation est impossible, il faut envisager le port d’un masque à cartouches approprié. Toutefois, cette mesure n’est pas une solution à long terme.

Brûlures

Les risques sont à deux niveaux : la brûlure par contact avec une pièce chaude et celle due aux composantes qui tombent ou aux tisons. Pour se protéger de ces risques, on aura recours aux mesures suivantes :
  • Porter des vêtements en cuir ou en tissu résistant aux risques d’incendie (généralement un coton tissé serré). Le cuir comporte deux avantages : il résiste à la chaleur d’un tison ou d’un éclat de métal chaud et il transmet peu la chaleur, de sorte qu’il diminue le risque de brûlures.
  • Les vêtements doivent être fermés et sans replis (donc sans poche ouverte) pour éviter qu'un tison ou qu’un morceau de métal en fusion y reste.
  • S’assurer que les vêtements n’ont ni huile ni graisse.
  • Porter des gants longs en cuir et s’assurer qu’il n’y a aucun espace à découvert entre la manche et le gant.
  • Porter des bottes de sécurité et s’assurer que les pantalons descendent par-dessus celles-ci. On recommande de préférence des bottes avec protection diélectrique (pour les procédés électriques – sigle Ω) et avec un dessus lisse pour éviter que des tisons ne s’y logent.

Incendies

Le risque pour l’établissement est peut-être moins évident dans le secteur des services automobiles que dans d’autres travaux sur le bâtiment, mais il ne faut quand même pas le prendre à la légère. Et que penser des risques reliés au chauffage – même indirect – du réservoir ou des canalisations de carburant!

Pour contrer ces risques, il faut mettre en place une méthode de travail sécuritaire qui inclut des vérifications avant et après les travaux.

Avant les travaux

  • Délimiter la zone de travail. Placer autour de celle-ci un écran (voir la photo ci-haut). L’écran sert à la fois à empêcher les tisons de se propager et à protéger les autres du rayonnement.
  • Inspecter soigneusement toute cette zone délimitée par l’écran. Éliminer les matières inflammables et combustibles. Protéger adéquatement tout ce qui ne peut être enlevé (comme des boiseries à proximité).
  • Protéger les canalisations de carburant (propane, essence ou diesel) ainsi que les parties du véhicule susceptibles d’être affectées.
  • Ne jamais chauffer un réservoir ou une citerne. S’il y a le moindre risque, il faut alors le purger.
  • Informer les collègues de travail. S’assurer qu’il n’y ait pas de travaux qui dégagent des vapeurs de liquides inflammables (comme un transvidage d’essence) dans un rayon de moins de 20 m.
  • S’assurer d’avoir un extincteur ABC à portée de la main.

Pendant les travaux

  • Demeurer alerte.
  • À la moindre anomalie, arrêter les travaux et inspecter les lieux soigneusement pour s’assurer qu’il n’y a aucun problème.

Après les travaux

  • Après avoir rangé le matériel, inspecter l’environnement de travail pour s’assurer qu’il n’y a aucun feu couvant.
  • Vérifier que tout est froid et que les risques sont éliminés 20 minutes après la fin des travaux, puis 1 heure après la fin des travaux.
  • Ne pas quitter les lieux sans être certain que le danger a été complètement éliminé.

Autres risques

Enfin, selon le procédé utilisé, il existe d’autres risques :
  • des risques électriques pour tous les procédés à l’arc, incluant le MIG, le TIG et le plasma;
  • des risques d’explosion des bouteilles, de fuites de gaz et de retours de flamme pour tous le soudobrasage et l’oxycoupage.

Formation

Formation en entreprise

Le soudage et le découpage du métal

Documentation

Fiches d'information

Le soudobrasage et le découpage à l’oxyacétylène
Les postes de soudobrasage à l’oxyacétylène : les dispositifs anti-retour

Articles de la revue Auto Prévention

Déversement et soudage ne font pas bon ménage!
Le soudage de l’aluminium, plus dangereux?
Peut-on remplacer l’acétylène? 
L’acétylène : à manipuler avec soin 
Accident : l’explosion d’une citerne de diesel 
Les produits inflammables, les combustibles et les comburants 

Autres ressources

Guide de prévention pour le soudage et le découpage, produit par MultiPrévention 
​Conçu à l'intention des travailleurs, de leurs superviseurs et des membres des comités de santé et de sécurité, ce guide abondamment illustré présente des moyens de prévention axés sur la captation des contaminants, l'aménagement des lieux, la protection individuelle, l'inspection du matériel, son entretien et l'utilisation de bonnes méthodes de travail.

Grille d'autodiagnostic en santé et en sécurité du travail, produit par MultiPrévention
Soudeur : aide-mémoire
Gaz et fumées de soudage : fiche complète, produit par la CNESST