Selon la Loi sur la santé et la sécurité du travail, tous les travailleurs doivent être formés adéquatement selon les risques présents dans leur environnement. Plus spécifiquement, le Règlement sur la santé et la sécurité du travail, article 256.3, stipule que :

« Un chariot élévateur doit être utilisé uniquement par un cariste ayant reçu :
  1. une formation qui porte notamment sur :
    • les notions de base relatives aux chariots élévateurs;
    • le milieu de travail et ses incidences sur la conduite d’un chariot élévateur;
    • la conduite d’un chariot;
    • les règles et les mesures de sécurité;
  2. une formation pratique, effectuée sous la supervision d’un instructeur, qui porte sur les activités liées au chariot élévateur, tel le démarrage, le déplacement et l’arrêt, la manutention de charges et toute autre manœuvre nécessaire à la conduite d’un chariot élévateur.
La formation pratique doit être réalisée, dans un premier temps, si possible, à l'extérieur de la zone réservée aux opérations courantes et être ensuite complétée dans la zone habituelle de travail.

De plus, la formation prévue aux paragraphes 1 et 2 comprend les directives sur l'environnement de travail, les conditions spécifiques à celui-ci ainsi que le type de chariot élévateur qu'utilisera le cariste. »
Selon le Règlement sur la santé et la sécurité du travail, article 256.1, un chariot élévateur à poste assis doit être muni d'un dispositif de retenue, tels une ceinture de sécurité, des portes grillagées, une cabine fermée, un siège enrobant ou à oreilles, afin d'éviter que le cariste ne soit écrasé par la structure du chariot élévateur en cas de renversement.

Ces dispositifs doivent être maintenus en bon état et utilisés.
Non. Bien que l’article 256.3 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail oblige l’employeur à dispenser la formation à ses travailleurs, il n’y a aucune mention quant à l’expiration de la carte du cariste. L'employeur doit toutefois superviser les caristes et s’assurer continuellement que ceux-ci travaillent de manière sécuritaire. Il peut être avantageux d’organiser régulièrement de courtes rencontres pour rappeler les principes de conduite sécuritaire et s’assurer que leurs connaissances sont à jour. L’employeur peut aussi faire appel aux services d’Auto Prévention pour la reprise de cette formation tous les quatre ou cinq ans afin de rafraîchir les connaissances.
Selon l’article 256.2 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail, tout cariste doit avoir au moins 16 ans pour conduire un chariot élévateur.